Le moteur no 2 se rechauffe

Le moteur no 2 se rechauffe

Aujourd’hui, l’intérêt pour la conjoncture en Europe semble éclipsé par les dossiers chauds qui monopolisent l’attention aux États-Unis. Parler de l’Europe dans une simple conversation suffit à évoquer des images de finances publiques désordonnées, de banques en difficulté, d’une arène politique divisée et d’une croissance poussive. Depuis longtemps, les pessimistes considèrent l’Europe comme un frein à la progression de l’économie mondiale – l’économie européenne étant promise dans le meilleur des cas à une croissance terne –, et cette région est généralement emblématique de la performance décevante des pays les plus riches de la planète. Alors, les pessimistes ont-ils raison ou bien la situation a-t-elle changé? La réponse à cette question […]