Le P.R.E.E.A. : Programme de Renforcement de l’Exportation dans les Entreprises Africaines

 

Résumé Éxécutif

Objectifs du programme
• Objectif général : aider un groupe de producteurs agricoles, manufacturiers et entrepreneurs africains à exporter leurs produits et/ou services.
• Objectifs à court terme : aider la clientèle visée à accroître ses compétences et connaissances théoriques et pratiques relatives au domaine de l’exportation et, ultimement, à se doter d’une stratégie à l’exportation; solidifier l’organisation systématique des projets exports; permettre aux participants d’aller plus loin dans leurs démarches de commercialisation en leur offrant quelques heures de consultation (optionnel).
• Objectif à moyen terme : Créer un réseau d’exportateurs performants et connectés dans les pays du continent africain.
• Objectif à long terme : faciliter et augmenter les exportations africaines dans les sous-régions et hors du continent.

Le programme permettra aux participants de se doter de pistes d’actions relativement à l’amélioration de la qualité des produits destinés à l’exportation, de même que les techniques de commercialisation et de promotion des exportations. Le programme contribue à améliorer les performances des cadres opérants dans les organismes de promotion des exportations (OPE).

Principaux paramètres
• Partenaire : organisation de promotion de commerce et/ ou exportation local (OPC-OPE).
• Cibles : les participants visés sont : les cadres, les dirigeants et le personnel liés aux activités d’import et d’export. Aucune connaissance pré requise.
• Lieux de diffusion : capitale économique du pays.
• Pédagogie PME : pratique, multimédia, supportée par des outils disponible via une plate-forme Web (unique en Afrique et au Canada; développée par des praticiens; démonstrateur disponible).
• Un expert africain (« binôme ») et un expert canadien agissent à titre de formateur et de consultant auprès des entreprises africaines.
• L’expert canadien réalise une mission en Afrique, pour un total de 10 jours.
• L’expert canadien et l’expert africain se partagent les responsabilités de formation.
• Étapes de réalisation : programme échelonné sur 1 mois.

Contexte, objectifs et paramètres généraux du P.R.E.E.A.

 

Un programme novateur en appui des pays africains

La concurrence étrangère se fait vive, les traités de libre-échange internationaux se multiplient, la mondialisation des marchés s’intensifie. Les PME africaines s’intéressent de plus en plus aux marchés internationaux. Toutefois, l’exportation est un domaine fort complexe qu’il est difficile de maîtriser. L’importance de la formation liée au commerce international n’est pas à démontrer. Tous les intervenants liés à l’international le savent : la persévérance, la qualité de l’analyse stratégique, le suivi des dossiers sont primordiaux pour assurer le succès des projets. Tant la connaissance du domaine (donc, la formation) que l’action (donc, l’appui au projet) comptent.

Le présent projet de programme de formation pratique en commerce international, le P.R.E.E.A., est destiné aux entreprises africaines de tous secteurs tant novices qu’expérimentées au niveau international, et répond à ces impératifs.

Il est axé sur la pratique, conçu et dirigé par des praticiens, et monté en collaboration avec des intervenants clés de la pratique de l’exportation en Afrique et au Canada. Il offre aux participants une formation de pointe, multimédia et dynamique, selon une formule horaire conçue spécialement en fonction de la réalité des PME. Il peut être complété par un volet consultation.

Le P.R.E.E.A. tient compte des besoins et des contraintes des gens d’affaires. Il est :

• axé sur les aspects pratiques de l’exportation;
• appuyé par une pédagogie « axée PME » : multimédia, dynamique, interactive, basée sur la pratique, avec support web et appui à distance;
• réalisé en collaboration avec les intervenants-clés du Canada et de l’Afrique;
• personnalisé avec le support d’experts-conseil;
• juxtaposé d’un volet consultation, qui permet d’assurer l’intégration réelle des formations dans le vécu des entreprises (optionnelle).

Objectifs du mandat

L’objectif du mandat est de fournir une formation à un groupe de manufacturiers, entrepreneurs et de producteurs agricoles désireux d’orienter leurs activités vers l’exportation. Il s’agit de :

• les initier à la prise en compte des aspects relatifs à la qualité dans le processus de production, de commercialisation et d’exportation ; et

• les familiariser avec les techniques de recherche de marchés et de négociation des contrats de vente à l’export.

Cette action devrait permettre à un plus grand nombre de manufacturiers, entrepreneurs et de producteurs agricoles de profiter des avantages compétitifs procurés par les conditions naturelles qui caractérisent le climat africain et des facilités de commercialisation des produits industriels et alimentaires africains ainsi que les services sur les marchés extérieurs et en particulier le marché inter-africain et européen, instituées par les différents accords de coopération.

Le programme permettra aux participants de se doter de pistes d’actions relativement à l’amélioration de la qualité des produits destinés à l’exportation, de même que les techniques de commercialisation et de promotion des exportations.

Les bénéficiaires seront plus sensibilisés et plus outillés pour s’engager davantage dans l’orientation de leurs activités agricoles vers l’exportation.

volet Formation

Objectif général

Permettre aux participants de développer le potentiel d’exportation de leur entreprise (ou de s’outiller pour mettre sur pied leur projet d’exportation), en leur fournissant les informations et le support individuel nécessaires.

Le cours vise à accroître ses compétences et connaissances théoriques et pratiques relatives au domaine de l’exportation par la pratique et l’exercice continuel sur des problèmes empruntés à la réalité.

Objectifs spécifiques

Rendre les participants capables de:

• Résoudre les problèmes reliés aux activités d’exportation
• Identifier les principaux marchés cibles en fonction d’un produit ou d’un service
• Élaborer et mettre en œuvre un plan de marketing international
• Identifier et utiliser toutes les ressources disponibles
• Évaluer le rôle des divers intervenants (courtiers en douane, banques, etc.)
• Connaître les modes de financement des exportations
• Sélectionner un agent manufacturier ou un distributeur
• Savoir gérer les risques
• Évaluer l’importance du cadre législatif propre aux exportations
• Utiliser les technologies de l’information pour appuyer leur projet

Présentation générale du contenu

Le mandat couvrira l’ensemble des aspects liés à la réalisation des opérations d’exportation et jugés pertinent pour atteindre les objectifs précités.

A titre d’exemple les aspects suivants seront abordés :

• prospection des marchés, démarchage, négociation et conclusion des ventes,
• comportement des opérateurs: grossistes, importateurs, mandataires.
• approche filière des fruits et légumes, chaîne des prix et coordination interprofessionnelle,
• qualité des produits avec ses volets sanitaire et normatif,
• signes de qualité et de traçabilité pour les produits.
• préparation du produit à la commercialisation et à l’exportation
• logistique, procédures d’exportation, d’embarquement et de débarquement des produits,

De plus, le contenu offrira une information précise, concrète, utile et à jour sur tous les aspects de l’exportation :

• Initiation et approfondissement des dynamiques de l’exportation
• Témoignages et expériences d’exportateurs
• Pédagogie « axée PME » : multimédia, dynamique, interactive, basée sur la pratique, avec support Web et appui à distance (le formateur sera disponible par Internet entre les formations, aussi souvent que requis)
• Conférenciers spécialisés
• Contacts avec les organismes gouvernementaux et autres intervenants locaux clés dans la réalisation de projets internationaux
• Documentation diverse : manuel sur CD-ROM, cours sur plateforme Internet, matériel d’appoint en format papier pour chaque cours (par exemple, guides publiés par divers ministères, banques, transitaires, etc.)

Structure et approche pédagogique

• 10 séances de formations seront données, échelonnées sur 5 jours, lors du séjour de l’expert canadien dans le pays.

• Pédagogie « axée PME ». Cette pédagogie met l’emphase sur la pratique, l’emploi de cas et de simulations et sur l’interactivité. Des situations diverses devant lesquelles des praticiens se sont trouvés à un moment donné seront soumises et seront discutées en groupe et en réunion plénière. Les participants bénéficieront d’un appui Web (voir section plus bas), ce qui leur permettra d’approfondir le matériel à leur guise.
• Cas pratiques
• Conférenciers invités, provenant de la région
• Matériel multimédia; plate-forme Web complète, unique au Canada
• Entre les sessions, les participants auront accès à du matériel d’appoint et pourront contacter l’expert canadien par Internet. Support électronique disponible en tout temps.

Outils rendus aux entreprises et matériel de formation

Le programme est appuyé par plusieurs outils, lesquels sont présentés via une plateforme web multimédia. Ces outils approfondissent les notions vues en classe.

Cette plateforme Web comprend tout le matériel nécessaire (audio, vidéo, programmes, manuels, etc.). Sa table des matières suit le programme du cours.

À chaque séance, les participants seront invités à se rendre, sur Internet, au site dédié au programme, où ils pourront lire du matériel complémentaire, télécharger des outils à implanter dans leur entreprise, et avoir accès à des liens vers d’autres sources d’information.

Parmi les outils, on compte :

• Des aide-mémoires pour faciliter l’implantation d’un concept dans l’entreprise : autodiagnostic, activités à faire, écueils à éviter.
• Des outils d’autodiagnostic.
• Des outils de calcul du prix-export.
• Des liens vers des ressources internet gratuites.

La stratégie pédagogique vise à encourager les participants à utiliser pleinement ces outils.

Aucun programme de formation en commerce international en Afrique ou au Canada n’utilise une plateforme multimédia Web de ce type pour supporter la formation. Le programme offre donc aux participants des outils et du matériel uniques.

Cette plate-forme unique permet au participant d’approfondir le matériel selon une formule très conviviale. Quel que soit notre niveau de familiarité avec les technologies de l’information, la plate-forme est très facile et agréable à utiliser.

Le matériel suivra pourra aussi être distribué :

• Manuel « Le commerce international», publié par l’Univers du livre en Tunisie.

• D’autres documents d’appoint seront distribués gratuitement durant le programme, incluant imprimés, disquettes, CD-ROM.

Structure du mandat

Le programme comporte un volet et une option :
• Un volet formation du groupe de producteurs (5 jours au total)
• Une option assistance technique sur les lieux de travail (44 jours au total).

Le mandat vise à offrir une formation pratique aux exportateurs participants durant une pleine semaine soit du lundi au vendredi. La remise des attestations peut se faire le samedi matin, assortis d’un cocktail.

Ces formations seront données principalement par l’expert canadien. L’expert africain agira également à titre de formateur. La participation de l’expert africain permettra également d’assurer la cohérence des interventions auprès des entreprises.

L’option assistance technique pourra être offerte pour une durée maximale de 44 jours (1.4 jours par entreprise, s’il y a 30 entreprises ou sites participants). Les visites seront divisées entre l’expert canadien et l’expert africain, en fonction des problématiques de l’entreprise.

Entreprises ciblées

Les entreprises/sites ciblées doivent êtres passibles d’exporter. Dans l’entreprise, les représentants visés sont : les cadres, les dirigeants et le personnel liés aux activités d’import et d’export. Aucune connaissance pré requise.

Attestation de participation

Une attestation de participation, décernée par les bailleurs de fonds, sera octroyée à tous les inscrits qui auront assisté à 80% des cours.

Pourquoi une présence requise à 80% ? Parce que même si l’exportation est un domaine stimulant et potentiellement très rentable, c’est un processus qui peut s’avérer long et ardu. Pour obtenir du succès, l’entreprise doit y être sérieusement engagée et accorder le temps et les ressources nécessaires à sa réalisation; une participation assidue en sera la preuve. En fait, participer au programme, c’est accepter de s’engager.

Bénéfices du programme pour les participants

Le programme permet d’avoir accès à :

• Un volet Formation pratiques et adaptés à la réalité des entreprises africaines.
• Un réseau de contacts en Afrique et au Canada :
• Fournisseurs de services en commerce international: courtiers en douanes, transitaires;
• Intervenants de tous les secteurs du pays;
• Distributeurs et agents manufacturiers à l’étranger;
• Personnel des consulats et délégations;
• Contacts privilégiés avec le Regroupement des professionnels de l’exportation (REPEX) et le Conseil Canadien pour l’Afrique au Canada.

• Une expérience de groupe :
• Plusieurs entreprises/sites participants par programme;
• Réseautage, partenariat et parrainage;
• Échange, entraide et synergie.

Profil de l’expert canadien assigné au mandat

L’expert canadien assigné au mandat est Karl MIVILLE-DE CHÊNE, consultant international et formateur.

Les principales fonctions de monsieur Miville-de Chêne seront de conceptualiser, diriger, réaliser et contrôler le mandat, en collaboration avec l’Organisme choisi et un expert africain. De plus, il établira le contenu détaillé d’intervention qu’il soumettra à l’approbation de l’Organisme choisi et assurera son exécution.

Les principales qualifications de monsieur Miville-de Chêne sont :

• 25 ans d’expérience en consultation et formation internationale
• spécialiste en produits alimentaires et en techniques d’import-export (multisectoriel)
• fondateur de deux sociétés de commerce international
• a géré deux organismes liés aux affaires internationales (AMCEQ et WFTA)
• seul consultant reconnu en commerce international au Québec à posséder et opérer sa propre société de commerce international en parallèle à ses activités de consultation (voir section sur Caravan Trade). Cette caractéristique le distingue de sa compétition et est très apprécié des clients
• depuis 1998, dirige CCM et travaille en formation et en consultation
• près de 100 prestations de formation par année
• formateur agréé Emploi-Québec
• co-rédacteur d’un manuel édité chez La Chenelière / McGraw Hill et en Tunisie chez l’Univers du livre.

Dans la réalisation de son mandat, monsieur Miville-de Chêne sera appuyé par l’équipe de Contacts Monde, dont les membres sont présentés en annexe.

Profil de l’expert local (« binôme ») et des autres collaborateurs

L’expert résident dans le pays assurera la permanence du service et contribuera à l’exécution des opérations de formation et d’assistance technique.

Les responsabilités de l’expert africain seront :

• Aide au recrutement des entreprises participantes (si pertinent)
• Aide dans l’administration du programme
• Participation aux formations (ce qui lui permet de bien s’imprégner des besoins des entreprises)
• Participation au volet consultation
• Disponibilité entre les sessions ainsi qu’à la fin du programme pour répondre aux divers besoins des entreprises.

Plusieurs autres collaborateurs seront invités à s’impliquer. En effet, un des objectifs du programme est de mettre en lien les intervenants-clés de la région et les participants. L’approche collaborative est au cœur du programme; les intervenants seront appelés à collaborer de plusieurs manières : bailleur de fonds, conférenciers invités, consultants, etc.