Techniques du Commerce International

  1. Introduction à l’exportation : Vendre aux marchés internationaux
  2. Découvrez des nouveaux marchés
  3. Le crime financier le commerce international
  4. Modalité des contrats commerciaux
  5. Pour une gestion du crédit efficace
  6. Gestion des risques et des flux de trésorerie
  7. Stratégies d’exportation pour les petites et moyennes entreprises canadiennes
  8. Le plan d’affaires internationales (MPA)
  9. Le diagnostic international. À vos marques… prêts ? (MPA)

Marchés régionaux

  1. Faire affaire en Asie du Sud-Est
  2. Faire affaire au Brésil
  3. Faire affaire en Chine
  4. Faire affaire en Inde
  5. Faire affaire au Mexique
  6. Faire affaire au Panama
  7. Faire affaire aux États-Unis
  8. Faire affaire sur le marché Andin
  9. Marchés d’entrée
  10. Prospérer aux États-Unis

FORMAT DES SESSIONS ET MATÉRIEL D’ACCOMPAGNEMENT

Habituellement le format est adapté aux besoins du client (séminaire, conférence, atelier). Toutes les prestations bénéficient d’un généreux matériel d’accompagnement.

TECHNIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL

Image1.INTRODUCTION À L’EXPORTATION: VENDRE AUX MARCHÉS INTERNATIONAUX
Lorsque vous vous lancez à la conquête d’un marché étranger, vous êtes forcément confronté à de nouvelles difficultés. Les gens ne parlent peut-être ni français ni anglais, les pratiques commerciales sont peut-être légèrement différentes de ce que vous connaissez – voire extrêmement différentes –, la logistique peut s’avérer complexe et la réglementation opaque. La formation vise à renseigner les entreprises canadiennes sur les marchés internationaux et sur la façon d’y faire des affaires.

Image2.DÉCOUVREZ DES NOUVEAUX MARCHÉS
Une fois que vous avez décidé de vous lancer dans le commerce mondial, vous devez trouver un marché où votre produit suscitera de l’intérêt et générera vraisemblablement des profits. Votre première liste comportera sans doute plusieurs pays, mais vous devrez la raccourcir pour ne conserver qu’un marché ou deux, soit les plus prometteurs.
Cette formation présente ses avantages et fournit tous les outils et les ressources nécessaires à sa réalisation.

Image3.LE CRIME FINANCIER DANS LE COMMERCE INTERNATIONAL
Toute entreprise canadienne qui fait affaire à l’étranger court le risque d’être impliquée dans un crime financier lié à des activités commerciales, soit comme victime, soit comme complice involontaire.
La formation s’adresse principalement aux PME et en particulier aux chefs d’exploitation, aux chefs de direction financière, aux conseillers juridiques, aux directeurs des ventes internationales et aux directeurs des achats internationaux. Les autres membres de votre entreprise peuvent également en profiter.

Image4.MODALITÉ DES CONTRATS COMMERCIAUX
Un contrat mal rédigé augmente le risque de malentendu et de litige commercial, ce qui peut entraîner un refus de paiement ou un appel d’un instrument de cautionnement bancaire (lettre de crédit, lettre de garantie ou cautionnement d’assurance).
La formation vise à informer les exportateurs et à les aider à structurer de solides contrats commerciaux d’exportation. En étant informé de la structuration adéquate d’un contrat et de l’élaboration appropriée des clauses pertinentes, l’exportateur comprendra mieux ses droits et ses obligations et ceux de l’acheteur ainsi que les risques contractuels inhérents aux transactions d’exportation

Image5.POUR UNE GESTION DU RISQUE DU CRÉDIT EFFICACE
La gestion du crédit est un moyen efficace de protéger vos recettes, de réduire vos mauvaises créances et, ultimement, d’améliorer votre chiffre d’affaires. Gérer du crédit implique d’avoir en place des procédés clairs et des contrôles internes qui vous permettront de déterminer si vous pouvez allouer du crédit à un acheteur donné et la manière de percevoir les montants dus.
La formation contient de l’information et des outils qui vous aideront à établir de bonnes pratiques de gestion du crédit dans votre entreprise ou à améliorer les pratiques que vous avez déjà.

Image6.GESTION DES RISQUES ET DES FLUX DE TRÉSORERIE
Le commerce international ouvre la porte à un monde de possibilités pour votre entreprise, mais cela peut également donner lieu à davantage de risques opérationnels. Lorsque vous passez au commerce international, vous devez tenir compte de risques qui n’existaient pas ou dont l’incidence était moindre sur le marché national. Cet aspect est particulièrement important en ce qui a trait aux flux de trésorerie et aux incidences que les décisions opérationnelles peuvent avoir sur ces derniers.
La formation offre des nombreuses techniques auxquelles peuvent recourir les exportateurs afin de s’attaquer à ces difficultés.

Image7.STRATÉGIES D’EXPORTATION POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES CANADIENNES
S’implanter sur des marchés étrangers n’est cependant pas une mince affaire pour une entreprise qui ne s’est jamais aventurée hors des frontières du Canada ou qui n’est jamais allée plus loin que les États-Unis.
La formation propose l’expansion sur des marchés étrangers, de trouver des avantages concurrentiels, des potentiels de succès et des méthodes d’accès aux marchés qui convienne.

Image
8. LE PLAN D’AFFAIRES INTERNATIONALES(MPA)
La belle aventure des affaires internationales se prépare soigneusement et surtout stratégiquement afin d’éviter les échecs. Les participants seront en mesure d’évaluer la pertinence d’un plan d’affaires internationales, d’amorcer la réalisation d’un plan d’affaires internationales, d’améliorer le ciblage et la sélection des couples produits-marchés en contexte international et de choisir les meilleures stratégies à intégrer à un plan d’affaires international.
Cette formation abordera:

  • la démarche d’internationalisation d’une entreprise;
  • la structure et le contenu du plan;
  • le ciblage des marchés et des produits;
  • la formulation d’une stratégie internationale;
  • le calcul du prix à l’exportation.

Les exposés sont illustrés d’exemples et d’exercices. Une étude de cas facilite l’intégration de la démarche proposée. Une vidéo présente les expériences de Biomomentum de Laval et de Netpak de Montréal.

Image
9.LE DIAGNOSTIC INTERNATIONAL. À VOS MARQUES… PRÊTS? (MPA)
Le diagnostic international est un outil de gestion simple et concret abordant toutes les facettes d’une préparation adéquate à l’internationalisation. Les participants seront en mesure d’évaluer les avantages du diagnostic international, de préciser les principales fonctions touchées par le diagnostic international, de planifier les grandes étapes du diagnostic international, de repérer les ressources à associer au processus de diagnostic international et de définir les mesures à prendre à la suite du diagnostic international.
Cette formation abordera:

  • la démarche d’internationalisation de l’entreprise;
  • le diagnostic international;
  • les fonctions de l’entreprise visées par le diagnostic international;
  • les pièges à éviter;
  • le suivi du diagnostic.

Les concepts de cette séance sont présentés sous forme de jeu et utilisent l’exemple d’une dramatisation présentée sur vidéo.

MARCHÉS RÉGIONAUX

Image1. FAIRE AFFAIRE EN ASIE DU SUD-EST
La formation offre l’information de base et pratique, tout en vous proposant de nombreuses ressources qui vous aideront à planifier et exécuter votre stratégie d’exportation vers les dix pays membres de l’ANASE, dans la région de l’Asie du Sud-Est : Brunéi, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Birmanie (Myanmar), Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam.
Vous y apprendrez en outre à évaluer votre état de préparation à l’exportation, vous pourrez vous renseigner sur la façon de mener des recherches de base sur le marché, et vous renseigner sur la livraison des produits et les méthodes de paiement.

Image2.FAIRE AFFAIRE AU BRÉSIL
De par sa taille, son économie moderne et diversifiée, son rôle dans les chaînes de valeur mondiales et le nombre de multinationales qui y sont présentes, le Brésil offre un grand nombre d’excellentes possibilités aux entreprises canadiennes.
La formation aider les entreprises canadiennes à se familiariser avec le marché brésilien, des renseignements de base ainsi qu’une multitude de sources d’information pertinentes qui vous aideront à formuler et à mettre en œuvre une stratégie d’exportation efficace et vous aidera à déterminer si le Brésil est une bonne destination.

Image3. FAIRE AFFAIRE EN CHINE
Aujourd’hui, la Chine s’affirme résolument comme un moteur de la croissance mondiale, l’accession de la Chine à son rang actuel de puissance économique mondiale n’est pas une singularité, mais un simple retour à la normale.
On aborde des renseignements de base ainsi qu’une multitude de sources d’information pertinentes qui vous aideront à formuler et à mettre en œuvre une stratégie d’exportation efficace. Êtes-vous prêt à exporter? Votre étude de marché est-elle complète? Possédez-vous toute l’information essentielle sur la livraison des marchandises et sur les modes de paiement usuels en Chine? Voilà autant de questions auxquelles nous vous permettrons de répondre.

Image4.FAIRE AFFAIRE EN INDE
Le marché indien, incroyablement diversifié et extrêmement concurrentiel, peut s’avérer intimidant pour les non-initiés. Néanmoins, beaucoup d’entreprises canadiennes de toutes tailles et provenant de nombreux secteurs ont découvert qu’elles peuvent y prospérer. La formation vous aidera à évaluer vos chances de réussite et à établir une stratégie commerciale. Si vous exportez déjà et envisagez d’ajouter l’Inde à vos marchés cibles, la formation vous permettra de tracer le chemin qui vous conduira vers le pays aux mille promesses.

Image5.FAIRE AFFAIRE AU MEXIQUE
L’ALENA a ouvert de multiples portes aux entreprises d’ici. Mais combien réussissent réellement à en tirer profit?
Cette formation montre qu’il est possible, même pour une PME, de profiter des possibilités du marché mexicain. Dans son approche, il faut toutefois être stratégique, patient et bien outillé.
Forme – Possibilité de simulation d’une transaction avec un intervenant d’origine mexicaine.

Image6. FAIRE AFFAIRE AU PANAMA
Le marché panaméen étant très ouvert, on peut y accéder de plusieurs manières. Le Panama offre un vaste éventail de débouchés pour les exportateurs canadiens en raison des grands projets qui sont exécutés dans le cadre du Plan stratégique du gouvernement et de l’élargissement du canal. La formation aide les entreprises canadiennes à se familiariser avec le marché panaméen, des renseignements de base ainsi qu’une multitude de sources d’information pertinentes qui vous aideront à formuler et à mettre en œuvre une stratégie d’exportation efficace.

Image

7. FAIRE AFFAIRE AUX ÉTATS-UNIS
L’oncle Sam doit-il être abordé comme l’oncle Tremblay ? Comment négocier avec les acheteurs américains ? Comment s’outiller pour réussir sur ce marché si proche et si lointain?

Image8. FAIRE AFFAIRE SUR LE MARCHÉ ANDIN
Les cinq pays de la Région des Andes – la Bolivie, la Colombie, l’Équateur, le Pérou et le Venezuela –n’ont pas beaucoup attiré l’attention des exportateurs canadiens. Malgré cela, l’approvisionnement de ces économies en biens et services canadiens a augmenté au cours des dernières années. La formation aide les entreprises canadiennes à se familiariser avec le marché andin, des renseignements de base ainsi qu’une multitude de sources d’information pertinentes qui vous aideront à formuler et à mettre en œuvre une stratégie d’exportation efficace.

Image9.PROSPÉRER AUX ÉTATS-UNIS
La formation a été conçue pour aider les entreprises canadiennes à se familiariser avec le marché des États Unis. Si vous n’avez jamais mené d’activités à l’étranger, mais estimez que votre entreprise pourrait réussir dans d’autres pays, on peut vous aider à déterminer si les États-Unis sont la meilleure destination pour vos premières ventes à l’exportation. Si vous faites déjà des affaires à l’étranger et que vous voyez notre voisin du Sud comme une source de nouveaux débouchés, nous vous aiderons à ouvrir les portes du marché le plus grand, le plus riche et le plus varié du monde.